QUESACO ? le radis glaçon

img_0784Du latin « radix », qui signifie racine, le radis serait né en Chine plusieurs siècles avant notre ère, avant se répandre en Asie et en Europe. Au Moyen-âge et à la Renaissance, il devint le légume racine le plus commun en Europe. Il fallut toutefois attendre le VIIIe siècle avant qu’il n’apparaisse sous sa forme ronde et rose que l’on connait aujourd’hui. Mais le radis peut aussi être noir, ou blanc comme le radis Daikon, particulièrement apprécié des Japonais qui le consomment dans sa totalité : feuilles, graines et racines.

Cru ou cuit ?

Cru, le radis se suffit à lui-même, à la « croque-au-sel » ou avec du pain et du beurre. A la mode russe, il se déguste émincé et assaisonné de crème fraîche et de ciboulette. A l’apéritif, il fera son effet, piqué sur des brochettes au milieu de mozzarella, de gruyère ou de tomates cerise…

Le radis peut également être cuit : revenu à la poêle dans de l’huile d’olive avec du persil, il accompagne viandes et poissons.

Le radis blanc ou radis glaçon, il se mange râpé dans la sauce soja avec des sashimis (morceaux de poisson cru) ou des produits de la mer.

Et si vous le consommiez en jus ? Mixé avec du jus de carotte, vous obtiendrez un excellent cocktail vitaminé et énergisant !

Dans le radis, tout se mange, jusqu’à ses fanes ! Aussi, n’hésitez pas à les consommer en salade avec de la laitue ou du cresson, ou en velouté là aussi !

Le saviez-vous ?

Au XIXe siècle, le terme « radis » désignait une petite pièce de monnaie, puis une petite quantité d’argent. D’où l’expression « ne plus avoir un radis » !

Un concentré de tonus

Le radis étant un légume-racine, il est gorgé de minéraux et d’oligo-éléments (potassium et calcium). Le soufre et les fibres qu’il contient stimulent la digestion. Cru, il conserve toutes ses vitamines, et notamment la vitamine B qui permet de lutter contre l’anxiété et le stress. Le tout avec un apport calorique de seulement 15 kilocaloriesl/100 g ! Des études s’intéressent de près au radis car il préviendrait le cancer de l’estomac et du colon. On lui prête également la faculté d’apaiser les troubles du sommeil. Bref, un légume bon sur tous les plans !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *